AB-Infotech
AB-Infotech

Accueil

Rejoignez-nous sur : Facebook Voir le profil de Alain BAROGHEL sur LinkedIn

News

Formation AB-DépôtVente

Le 20 Février 2017 ou le 27 Février 2017, une formation d'Aide à la Gestion d'un Dépôt-Vente sera mise en place.

Inscrivez-vous dès aujourd'hui, les places sont limitées!

Cette formation peut être intégralement financée par votre OPCA, renseignez-vous auprès de votre comptable.

 

La location est possible avec la V12.1 du Logiciel AB-DépôtVente

Logo-AB-DépôtVenteDepuis Janvier 2016, la location du logiciel AB-DépôtVente est désormais disponible, pour les créateurs de dépôt-vente qui démarrent avec de petits budgets.

Cette solution vous permet de gérer votre dépôt-vente avec toutes les fonctionnalités présentes dans le logiciel, et cela avec un budget maîtrisé.

 

Loi de Finance 2016

Loi de Finance 2016Afin de lutter contre la fraude à la TVA liée à l'utilisation de logiciels permettant la dissimulation de recettes, la loi de finances pour 2016 instaure l'obligation à partir de 2018 pour les commerçants et autres professionnels assujettis à la TVA d'enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d'un logiciel de comptabilité ou d'un système de caisse sécurisés et certifiés.

Cette obligation permettra de rendre impossible la fraude qui consiste à reconstituer par un logiciel frauduleux des tickets de caisse pour soustraire des paiements en espèces des recettes de la comptabilité.

À partir du 1er janvier 2018, devient obligatoire l'utilisation d'un logiciel de gestion ou d'un système de caisse satisfaisant aux conditions d'inaltérabilité, de sécurisation, de conservation et d'archivage des données, attestées par un certificat délivré par un organisme accrédité ou par une attestation individuelle délivrée par l'éditeur.

En cas de contrôle, l'absence d'attestation sera soumise à une amende de 7 500 € par logiciel ou système non certifié, le contrevenant devant régulariser sa situation dans les 60 jours.

Dans certains cas, les assujettis pourront se mettre en conformité avec cette nouvelle obligation grâce à une simple mise à jour de leur logiciel de caisse, dans le cadre d'un contrat de maintenance souscrit lors de l'achat du logiciel.

sources : www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A10279


Haut de Page